Vous êtes ici : Le guide des prêts pour particuliers > Crédit Immobilier > Trouver un crédit immobilier avec un seul CDI : la solution

Trouver un crédit immobilier avec un seul CDI : la solution

Trouver un crédit immobilier avec un seul CDI : la solution

Lorsque l’on souhaite concrétiser un projet immobilier, passer par la case crédit immobilier est généralement indispensable. En effet, peu de particuliers disposent du capital nécessaire à leur achat ou au financement de leur construction. La capacité de souscrire un crédit immobilier est essentiellement dépendante des revenus du ménage ou de l’emprunteur. La banque ou l’organisme prêteur est rassuré d’accorder un prêt à un foyer à la situation stable et bien portante. Or, comment faire lorsque l’on est seul emprunteur avec un CDI ou lorsqu’une seule personne est en CDI dans le couple ? Nos experts vous conseillent.

Un seul CDI pour emprunter : comment obtenir un crédit immobilier ?

Pour accorder ou non un crédit immobilier, une banque ou un organisme de crédit se base sur les revenus du couple pour évaluer le taux d’endettement. De plus en plus, les établissements financiers se montrent réticents à prêter de l’argent sur de telles durées et pour de tels montants à des couples qui ne présentent pas une situation professionnelle, personnelle et financière stable. En conséquence, ces établissements préfèrent accepter les demandes des couples en CDI, car la pérennité de l’emploi est rassurante. Ainsi, un couple en CDD n’a quasiment aucune chance d’obtenir un crédit immobilier.

Mais qu’en est-il d’un couple qui ne dispose que d’un CDI ? Certaines banques acceptent d’accorder un prêt immobilier dans un tel contexte si le couple peut témoigner d’une situation stable et d’une gestion financière exemplaire sans découverts bancaires. Idéalement, les banques apprécient que ces couples soient mariés ou pacsés, ce qui témoigne en outre d’une stabilité personnelle et d’un engagement durable. Ainsi, une personne en CDD ne peut espérer contracter un emprunt immobilier sans formuler sa demande en couple avec son conjoint en CDI.

Toutefois, il faut noter que la banque prêteuse ne se basera que sur l’élément solide du couple, c’est-à-dire le membre en CDI. Ainsi, seul son salaire sera pris en compte pour évaluer le taux d’endettement du ménage, car l’autre salaire, en CDD, ne peut être considéré comme définitif. En conséquence, le montant de l’emprunt sera réduit et limité aux revenus d’un seul membre du couple.

Les solutions pour réussir

Une meilleure anticipation de la demande

Lorsqu’un couple présente un tel profil, il est recommandé de largement anticiper une demande de prêt immobilier afin de présenter une situation financière stable et sans aucun découvert depuis au moins trois mois, voire idéalement davantage.

Par ailleurs, anticiper votre demande peut vous permettre d’épargner et de vous constituer ainsi un apport personnel conséquent et suffisant pour compenser le fait que la situation professionnelle du ménage soit moins stable. Cette épargne peut être placée sur un PEL, ou Plan épargne logement, afin de prouver la capacité du couple à mettre de l’argent de côté malgré sa situation.

Faire appel à un courtier

Faire appel à un courtier est une bonne solution pour obtenir un crédit immobilier avec un seul CDI. En effet, ces professionnels du milieu bancaire ont connaissance des banques et des organismes financiers qui acceptent d’accorder des prêts à de tels profils d’emprunteurs. En outre, ils savent monter un dossier qui peut sembler instable en s’appuyant sur certains critères importants, qui, dans ce cas, seront basés sur d’autres facteurs que l’obtention de deux CDI. Apport, stabilité du couple, revenus globaux du foyer, héritage… de nombreux critères peuvent être valorisés pour obtenir une réponse positive à une demande d’emprunt.

Bénéficier des aides de l’État

Devenir propriétaire avec un seul CDI est possible, mais il faut aussi savoir utiliser les aides qui sont à votre portée. Plusieurs solutions sont en effet possibles :

  • Le prêt à taux zéro ou PTZ : il est dédié aux primo-accédants et permet de bénéficier d’un certain montant de prêt sans intérêts ni frais.
  • Les prêts départementaux et régionaux : ces prêts sociaux sont réservés aux ménages à revenus modestes et octroyés par le Département ou la Région, sous certaines conditions.
  • Les prêts des employeurs : ces « prêts 1 % logement » sont proposés par certaines entreprises pour aider les salariés à acquérir leur premier bien immobilier à des taux avantageux.
  • Le prêt d’accession sociale ou PAS : ce prêt destiné aux couples à faibles revenus aide à acheter une résidence principale tout en percevant les APL.
  • Le Prêt social location accession ou PSLA : cet emprunt aide les ménages les moins privilégiés à acquérir un logement neuf tout en bénéficiant de nombreux avantages (pas de taxe foncière pendant 15 ans, frais de notaire et taux de TVA réduits, etc.).
  • Le Prêt locatif aidé d’intégration ou PLAI : pour les foyers en grande précarité, ce prêt aidé permet aux ménages de bénéficier d’une exonération d’impôts pendant 25 ans, de taux préférentiels, etc.

D’autres solutions existent, renseignez-vous auprès de votre banque, de votre mairie ou de votre courtier !

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers