Vous êtes ici : Le guide des prêts pour particuliers > Crédit Immobilier > Quel est l'âge minimum pour faire un crédit immobilier ?

Quel est l'âge minimum pour faire un crédit immobilier ?

Quel est l'âge minimum pour faire un crédit immobilier ?

L’âge légal pour souscrire un prêt immobilier est de 18 ans minimum. Mieux vaut avoir un apport personnel suffisant pour devenir propriétaire dès la majorité et emprunter auprès d’un établissement financier susceptible d’accepter la demande. Mais cela n’est pas obligatoire. Voyons les modalités et les solutions de financement pour les jeunes dès 18 ans qui désirent obtenir un crédit immobilier.

Un mineur peut-il être propriétaire d’un bien immobilier ?

Un jeune de moins de 18 ans peut devenir acquéreur d’un bien immobilier. Il peut le financer en partie ou totalement avec un PEL (Plan d’Epargne Logement). Mais c’est son représentant légal qui doit effectuer l’opération d’emprunt pour que le bien devienne la propriété du mineur. Le bien en question peut être financé par le représentant légal puis mis au nom du jeune.

Obtenir un prêt immo après 18 ans

Souscrire un prêt à partir de 18 ans pour financer une acquisition immobilière est possible. Mais pour que le jeune obtienne le crédit souhaité, il doit nécessairement satisfaire à certains critères. C’est indispensable pour que la banque puisse lui accorder le prêt. Le jeune majeur doit justifier d’une stabilité professionnelle, c’est-à-dire qu’il soit en possession d’un CDI ou qu’il ait le statut de fonctionnaire lors de sa demande. C’est l’une des garanties imposées par la banque pour que la demande de prêt ait des chances d’aboutir.

Afin que l’emprunt soit accordé, le jeune accédant à la propriété est tenu d’avoir une capacité de remboursement adaptée à ses ressources, ce qui implique que les mensualités ne soient pas supérieures au tiers de ses revenus. Ainsi, le reste à vivre doit être jugé suffisant pour que le jeune puisse faire face à ses dépenses et à ses charges. Bien entendu, un apport personnel est un plus pour que le prêt immo soit accordé plus facilement.

Le prêt étudiant : une solution de financement d’un bien immobilier

Les étudiants peuvent bénéficier d’un crédit pour financer un logement. De nombreux organismes proposent un prêt immobilier aux jeunes qui poursuivent leurs études. Pour obtenir ce type d’emprunt, l’étudiant doit être titulaire d’un compte bancaire auprès de l’établissement susceptible de lui accorder le prêt. Il est tenu de fournir à l’organisme prêteur un certificat de scolarité ou une carte d’étudiant justifiant de son inscription dans un établissement d’enseignement supérieur et qu’il est âgé de moins de 28 ans.

Si l’étudiant n’exerce aucune activité ou tout du moins n’a pas de ressources, la banque exige une caution des parents ou du représentant légal. Le garant s’engage à payer les mensualités en cas de défaillance de l’emprunteur. C’est une garantie pour le créancier. Dans certains cas, l’Etat peut se porter garant.

Souvent, les banques ne réclament pas d’apport personnel. Elles sont conscientes que les jeunes emprunteurs ne peuvent se constituer un capital dès la majorité.

Le montant du prêt étudiant est généralement limité à 45 000 € en fonction de l’organisme prêteur. Ce prêt est consenti pour une durée de 1 à 9 ans, avec un taux d’intérêt compris entre 0 et 1,50 %. Pour un tel prêt, la banque ne demande pas de justificatif d’achat.

Quant aux modalités de remboursement, elles varient en fonction de la banque. Trois possibilités sont offertes à l’étudiant, à savoir :

  • Le remboursement avec échéances immédiates : il s’effectue mensuellement dès la mise à disposition des fonds à l’emprunteur.
  • Le remboursement avec différé total : aucun remboursement n’est dû pendant la durée des études. Le prêt est à régler mensuellement à la fin du cursus, voire deux ans après le début de l’activité professionnelle.
  • Le remboursement avec différé partiel : la cotisation d’assurance et les intérêts sont payés chaque mois dès le début du prêt à l’organisme de crédit ou à la banque. Quant au capital, il est remboursé mensuellement à partir de l’entrée du jeune emprunteur dans la vie active.

A noter que le droit au crédit immobilier n’est pas privilégié pour les étudiants ni d’ailleurs pour les jeunes en activité. La banque se réserve le droit de refuser un prêt à un jeune, même si l’emprunt est sous la garantie de l’Etat.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers